Les 48 heures BD à Laruscade

Les dernières quarante-huit heures ont été placées sous le signe de la Bande Dessinée à Laruscade!

Après un passage dans trois classes CM1-CM2 à l’école Manon Cormier, ce matin c’est devant un public attentif (de 7 à 77 ans diront certains connaisseurs!) que la dessinatrice bien connue Sandrine REVEL  a pris le temps d’expliquer les fondamentaux de la conception d’une bande dessinée. A noter qu’elle vient de publier un livre sur Glen Gould et collabore avec plusieurs journaux.

On commence bien sûr par le scénario, puis viennent le découpage planche par planche, en bande et en case, la répartition des sujets et des dialogues.

Le dessinateur effectue ensuite un premier projet (« crayonné »), suivant un cadrage soigneusement choisi: plan général pour situer l’action, plan moyen, plan américain, plan rapproché ou gros plan pour mettre l’accent sur une action, plan de détail par exemple sur une main en action ou le détail d’un visage.

Il peut aussi jouer sur l’angle de prise de vue (comme en photo ou au cinéma) en utilisant une vue en plongée ou en contre-plongée.

C’est tout un art!!

Après avoir tracé, conjointement avec l’un des enfants présents, les différentes expressions possible d’un visage, la dessinatrice a demandé à ses auditeurs captivés de raconter une histoire à partir de la trame qu’elle leur a donnée.

 

En résumé, une expérience très intéressante qui a permis de confirmer ou éveiller des vocations.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × deux =